[Review] Archie vs Predator

Vous le savez peut-être déjà grâce à nos articles si vous nous suivez depuis quelques temps, mais Archie Andrews et sa bande ont la côte en ce moment ! Après la sortie de la série Riverdale, qui est une adaptation de l’univers d’Archie, sur Netflix, nous avons assister à de nombreuses annonces de séries allant débarquer en France chez Glénat. Mais ce n'est pas le sujet de cette review, car aujourd’hui nous nous intéressons à un one-shot crossover extrêmement original ! En effet, il s’agit d’un crossover Archie vs Predator ! Vous devez sûrement vous demander comment deux univers si différents peuvent réussir à cohabiter et surtout, de quel cerveau torturé provient cette idée tout à fait rocambolesque ? Pourtant, Archie Andrews n’en est pas à sa première rencontre surprenante et originale car il a déjà eu l’occasion de croiser le Punisher de chez Marvel, le groupe Kiss, les personnages de la série Glee mais s'est également frotté aux tornades de requins de Sharkna(nar)do ! Cependant, la rencontre d’Archie et ses amis avec le Predator qui n’a pas « une gueule de porte-bonheur » risque d’être mortelle ! Nous retrouvons donc Alex de Campi au scénario (notamment connue pour Smoke chez IDW) et Fernando Ruiz aux dessins, qui n’en est pas à son coup d’essai sur du Archie puisqu'il a déjà dessiné plusieurs séries autour du personnage !

Synopsis :

Archie Andrews et sa bande, dont les éternelles rivales Betty et Veronica, reviennent du Costa Rica, où ils ont passé des vacances mouvementées… Mais ce qu’ils vont subir à leur retour chez eux est bien pire : quelque chose les a suivis depuis la jungle d’Amérique Centrale et se met à massacrer les adolescents de Riverdale.

Mon Avis :

L'histoire commence de façon totalement banale (pour un comics Archie !) pour notre bande : Jughead remporte un super voyage pour une île paradisiaque en ouvrant un paquet de chips, mais ils finiront par écourter leur voyage après une embrouille entre Betty et Veronica à propos d'un concours de beauté pour finalement rentrer à Riverdale. Cependant, le Predator s'est invité dans les bagages de nos amis, et il va se lancer dans une chasse aux habitants de Riverdale dès son arrivée !

Je dois vous l'avouer, quand j'ai vu l'annonce de ce titre en France, j'ai d'abord eu peur puis, en me renseignant peu à peu sur cette parution, j'étais finalement hypé ! Et je peux le dire aisément après lecture de celui-ci, cette aventure d'Archie est complètement folle ! J'ai vraiment adoré la lecture de celui-ci, l'humour est omniprésent et vient contrebalancer la violence et le gore ambiant dans cet univers foutrement coloré et cartoon d'Archie, la fusion de ces deux univers est donc carrément réussie !

Les dessins assurés par Fernando Ruiz, un habitué des comics Archie, pourrait ne pas coller à un univers aussi gore et violent que celui du Predator, mais il n'en est rien ! Le mariage est juste parfait, le Predator dessiné de manière cartoonesque reste autant violent que crédible, et on ne pourra que se réjouir du style graphique de ce crossover !

Pour l'histoire, Alex de Campi nous régale. Elle commence dans les thèmes dont nous sommes habitués avec Archie, en jouant sur la rivalité entre Betty et Veronica, et sur l'indécision d'Archie, avec humour, tout ça sur un fond assez typé "teenager" ! Mais dès les premières interventions du Predator, le titre part très loin dans le What the fuck, et on aime ça ! Le Predator, fidèle à ses interventions habituelles, continue d'arracher les colonnes vertébrales de ses victimes et à tuer à tour de bras, et pourtant on ne sent pas tellement l'inquiétude du  côté de la bande à Archie, qui continue de vaquer à ses occupations habituelles. Notons l'apparition "rapide" de Sabrina la sorcière ! Si vous cherchez de l'original, du WTF avec du Robot Archie, du Archie boosté et dopé aux hormones, et si vous souhaitez savoir qui va survivre à tout ça, lancez-vous !

Côté album, il est bon de préciser, qu'en plus de l'histoire complète d'Archie vs Predator vous aurez le droit à des mini-histoires crossovers (dont des apparitions de The Mask, et Hellboy). L'album possède également de nombreuses illustrations, de croquis préparatoires, ainsi qu'une postface nous expliquant le pourquoi du comment de ce crossover totalement fou ! L'édition de Wetta est donc un véritable petit bijou !

Merci à Wetta de nous avoir permis de réaliser cette review ! Qu'avez-vous pensé de ce crossover ? N'hésitez pas à nous le dire en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.