[Review] Egregor : Le Souffle de la Foi – Tome 2

[Review] Egregor : Le Souffle de la Foi – Tome 2

Hello les campeurs ! Il y a quelques, nous vous avions parlé du tome 1 d’Egregor. Nous vous avions fait part de notre impatience concernant la sortie de sa suite tant le premier tome nous avait plu ! Et bien le voilà enfin ! Le manga est toujours publié par les éditions Meian, qui s’occupent également de Kingdom, que nous critiquons régulièrement sur le blog. Je ne doute pas que vous l’avez remarqué. :p Notre dernière review de ce titre porte d’ailleurs sur les tomes 11 et 12. Mais revenons-en à Egregor, toujours scénarisé par le français Jay Skwar et dessiné par l’artiste coréen Kim Jae Hwan !

Ce deuxième tome accueille son lecteur avec de nombreuses pages en couleurs au début de celui-ci. Même si ce phénomène n’est pas si rare, il reste toujours aussi appréciable ! La fin du premier tome nous laissait face à un énorme carnage, à savoir une moisson menée par les Faucheurs du village de Lightyard. Nos quatre personnages principaux avaient été sauvés par un mystérieux personnage alors qu’ils étaient en train de combattre. Nos héros, accompagnés de quelques autres survivants, furent placés dans des académies différentes afin d’y maîtriser de nouvelles compétences en fonction de leurs prédispositions.

Foa en plein cauchemar !

Ce tome s’attarde principalement sur la formation de nos personnages dans leurs académies respectives. Leurs pouvoirs innés et la magie de ce monde sont mis à l’honneur par ce nouveau tome ! Il en profite aussi pour approfondir l’univers qui les entoure. Ce dernier se révèle d’ailleurs assez complexe et pleins de nouveaux personnages, justement introduits dans ce tome. Ce tome 2 permet également d’en apprendre plus sur les fameux Faucheurs et sur certains de leurs hauts placés. Ils représentent une menace indéniable mais tapie dans l’ombre.

Très habilement, l’auteur jongle entre les péripéties des quatre personnages principaux : Raust, Pilin, Hatal et Foa. Au travers de cette narration segmentée, le lecteur découvre progressivement vers quelle destinée se dirigent les protagonistes. Foa se retrouve accompagné de Fara dans une académie où sont formés les futurs militaires et égides, alors que son souhait était d’être forgeron. Mais qu’importe, animé par son désir de vengeance, Foa n’a plus le choix et va devoir apprendre à se battre avec son plein potentiel. Pilin, quant à lui, rejoint une académie de traqueurs et y perfectionnera sa maîtrise de l’arc et de la chasse afin de devenir un chasseur de primes. Enfin, Hatal étudiera la magie et les différents types de pouvoirs existants dans leur monde.

Hatal et ses souvenirs !

Cependant, Raust ne sera pas aussi chanceux que ses camarades. En effet, il finira chez les Faucheurs, ceux-là même qui ont effectué la moisson de son village. Il y découvrira comment utiliser sa rage à bon escient en plus d’un lourd secret sur son passé.

Raust en rage !

Le scénario se tient admirablement et se révèle plutôt bien ficelé. Quelques pages sont consacrées à chaque personnage de manière individuelle. Ce déplacement entre les personnages et les lieux créé un certain dynamisme appréciable dans ce tome de transition. J’ai cependant dû m’y reprendre à plusieurs fois afin de comprendre totalement le passage où nous suivons Hatal en cours à la guilde de l’arcane. Ce passage contient énormément d’informations et les phrases nécessitent des relectures afin d’en comprendre les tenants et aboutissants.

Un petit morceau du cours de la guilde de l’arcane !

Les illustrations proposées par Kim Jae Hwan sont toujours aussi jubilatoires. Le dessinateur met toujours le paquet pour offrir au lecteur des planches de toute beauté. Bien que son style ne semble pas être adapté pour un titre de Dark Fantasy à première vue, il se révèle cohérent et très efficace, surtout lors de gros combats. Le mangaka avait déjà prouvé son talent dans des scènes de batailles lors du premier tome, mais cela ne l’empêche pas de reproposer des affrontements déchaînés dans ce tome 2, notamment avec Raust. Les personnages ne sont pas les seuls éléments du manga à profiter d’un soin particulier puisque les décors et les arrière-plans fourmillent bien souvent de détails. Cette attention portée à l’ensemble des parties graphiques qui composent les planches est à saluer car une bonne partie des autres shōnens ne se focalisent que sur le dynamisme des mouvements des personnages, au détriment des fonds.

Même si ce tome 2 s’avère être un tome de transition, servant à préparer le terrain pour de prochains gros arcs tout en explorant davantage le monde environnant les protagonistes, j’ai passé un très agréable moment à le lire et à en découvrir plus sur l’univers et la magie présente dans Egregor. Il me tarde de savoir comment vont évoluer Foa, Hatal, Pilin et Raust. J’ai aussi et surtout très envie de voir nos héros en action pour combattre les Faucheurs ! J’invite également tous les gens qui ont lu ce tome 2 à aller lire le journal de Foa, disponible sur le site de Meian, pour prolonger un peu le plaisir ! Au passage je remercie Meian pour sa confiance et qui nous permet de découvrir les titres de leur catalogue dans le but de partager avec vous notre ressenti sur celui-ci !

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé et on se retrouve vite pour de nouvelles critiques, tests et unboxings !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.