[Review] Kingdom tomes 19, 20, 21 et 22

Hello les petits loups ! J’espère que vous allez bien ! Il était temps que nous rattrapions enfin notre retard sur Kingdom, c’est pour cela que je vous propose la review des tomes 19 à 22 du manga peu de temps après celle des tomes 16 à 18 !

Alors que Shin et l’armée de Qin progressent dans le territoire de Wei, l’armée de Qin subit de nombreux assassinats. En effet, certains de leurs commandants dirigeant des unités de mille hommes se font tuer dans des circonstances mystérieuses. Ces morts sont le fruit des machinations de Renpa et de ses généraux.

Le tome 19 permet aussi au mangaka de développer plus en profondeur l’histoire de ces nouveaux antagonistes. Les flashbacks de Renpa constituent l’occasion pour le lecteur de retrouver brièvement le grand général Ouki. Ce tome procède surtout à l’élévation de la tension dramatique de l’imminente bataille à venir ! L’apparition de nouveaux personnages, aussi bien dans le camp de Qin que dans le camp de Wei, poursuit le vent de renouveau instauré sur la série depuis quelques tomes. Ces nouvelles têtes promettent des combats titanesques à venir. Désormais, nos héros pénètrent dans la cours des grands ! Shin, Mouten et Ouhon se hissent au commandement d’une armée de mille hommes chacun. Malgré ce supposé pied d’égalité, Shin devra accomplir de hauts faits pour pouvoir conserver ce titre…

Renpa et ses quatre rois célestes : Rinko, Kaishibo, Genpo et Kyouen

Ce tome 19 est prenant, chaque camp place ses pions pour la colossale guerre à venir. Il apporte son lot de nouveaux personnages charismatiques intégrant les deux camps, que ce soit Kanki ou Ousen par exemple. Les quatre rois célestes de Renpa profitent dans ce tome d’une exposition bien plus poussée. Le lecteur a ici affaire à un tome globalement assez mouvementé, bien que les suivants annoncent encore plus de batailles enragées !

C’est d’ailleurs en pleine offensive du second bataillon que commence le tome 20 ! Genpo, l’un des quatre rois célestes de Renpa, contrarie cette tentative de l’armée de Qin grâces à des techniques et à des stratagèmes concluants. Grâce à leurs unités respectives, Shin et Ouhon réussissent à faire reculer Genpo et ses unités. Ils peuvent surtout remercier l’aide inestimable de Kyoukai ! Kanki, l’un des généraux de Mougou, combat sur le flanc droit, tandis que Ousen bataille sur le flanc gauche.

Kanki, l’ancien bandit expié, se révèle être un général fourbe, prêt à tout les subterfuges pour mettre à mal ses ennemis. Son ingéniosité lui permet même de tuer Genpo, le tacticien ennemi ! Mais en dépit de cette perte ennemie, l’armée de Qin restera affaiblie. Mouten se rapprochera d’Ouhon et de Shin dans le but de nouer une alliance stratégique. Cette union a pour objectif de faire tomber Rinko, l’un des plus puissants suivants de Renpa. Les trois guerriers échafaudent un plan afin de renverser Rinko et ses hommes !

Genpo le stratège !

Le tome 20 se focalise sur l’aspect stratégique de chaque armée plus que sur l’action pure et dure. Genpo, Kanki mais aussi Mouten sont mis en avant dans ce tome et profitent même, l’un après l’autre, d’un moment de gloire remarquable. Néanmoins, la fin de ce tome 20 dirige le manga inexorablement vers le combat attendu entre Ouhon et Shin contre Rinko ! Cet affrontement débute doucement dans le tome 20 et continue de plus belle au sein du tome 21.

Rinko, Ouhon et Shin.

Face à un tel ennemi, Shin se retrouve exténué, à bout de force. Dans un dernier élan d’héroïsme, le héros parvient à blesser et à couper des doigts de son adversaire Rinko ! Écorché mais toujours vivant, ce dernier s’échappe, au grand dam de Mouten qui avait placé tous ses espoirs en Ouhon et Shin. Le tome 21 s’attarde également sur le combat du flanc gauche, dirigé par Ousen. Heki, qui n’était pas apparu depuis quelques tomes, y réapparaît. En tant que subordonné d’Ousen, il participe sans le savoir à un plan de grande envergure visant à attirer l’ennemi dans une zone à leur avantage. Cette diversion se referme sur Ousen pendant que Kanki s’avère toujours introuvable. Nos jeunes talents tentent de repousser l’impitoyable attaque frontale de Rinko. Mougou subit un assaut dérobé de Renpa, accompagné de quelques deux mille hommes.

Les personnages annexes de l’histoire sont placés au cœur du tome 21. En plus d’en étayer certains, il réintroduit des héros délaissés depuis quelques temps, dont Heki ! Le lecteur assiste également à un combat stratégique vertigineux entre Kyouen et Ousen, soudainement perturbé par l’arrivée fracassante de Renpa ! Ce tome se lit avec un plaisir encore plus explicite que d’habitude. Le mangaka choisit de mettre en retrait ses protagonistes au profit de personnages plus secondaires afin de les rendre attachants et marquants. Ce choix est bienvenu, d’autant qu’il ne diffère en rien au rythme toujours aussi maîtrisé du récit.

Les personnalités de nombreux personnages se complexifient pour les rendre plus humains, plus vraisemblables. Il est très intéressant de découvrir un Mougou rancunier et vengeur, prévoir depuis 40 ans un plan pour enfin réussir à battre Renpa. Le tome 21 se clôt sur la mise à exécution de ce plan longuement mûri. Les dés sont désormais jetés dans cette bataille pour Sanyou. Son issue approche à grands pas, ce qui donne envie de se jeter sur le tome 22 !

Kyouen, l’un des plus grand archer de Chine !

Le tome 22 reprend directement sur la charge de Renpa et de ses 2000 hommes sur le repaire de Mougou. Renpa, même après tombé dans un piège, se relève et continue sans relâche son ascension vers la forteresse pleine de pièges dressés par Mougou ! Son assaut étant concluant, Renpa pénètre dans le QG de Mougou et l’attaque. Le manga se focalise ensuite sur le duel entre Rinko et Shin. Ce dernier se bat de toutes ses forces, au point de finalement vaincre son puissant adversaire. Shin et Mouten se rendent sur place et assistent à une discussion entre les deux hommes : Mougou baisse les bras et accepte sa défaite, annonçant que leur temps est révolu maintenant que les six grands généraux de Qin et les deux grands cieux de Zhao restants sont morts.

Renpa échange quelques passes d’armes avec Shin suite à sa découverte de la défaite de Rinko. Kaishibo, l’un des derniers rois célestes de Renpa, rejoint les guerriers. Kanki, quant à lui, parvient à prendre possession du QG ennemi et exécute Haku Ki Sai. Renpa met fin à la guerre, et oblige à Kaishibo de déposer les armes : Ils ont perdu.

Le duel fatidique entre Mougou et Renpa.

Le tome 22 marque la fin d’un événement marquant de Kingdom, à savoir de la guerre entre Wei et Qin. Malgré les difficultés, Mougou et son armée ressortent vainqueurs de cette bataille. Ce tome 22 brille par son intensité hors normes ! La finalité du combat entre Ousen et Kyouen sur le flanc gauche reste inconnue, nous devrons probablement attendre le prochain tome pour découvrir ce qu’il en est ! Cet arc de la guerre entre Qin et Wei était particulièrement intéressant et haletant. Il a également permis de voir la détermination qui anime l’ascension de Shin !

Avec ses illustrations, Yasuhisa Hara me régale les yeux de tome en tome. Les grosses batailles m’impressionnent toujours autant par leur clarté et leur niveau de détails. Certaines planches sont magnifiées par le fourmillement d’ornements qui y réside ! Les combats et autres duels se présentent toujours comme étant terriblement vivants et dynamiques grâce à la sensation de mouvement insufflée aux personnages. L’impact des coups est divinement mis en images, voyez-vous même !

Je suis très excité et impatient de voir ce que l’avenir de Kingdom nous réserve ! Cette série ne cesse de me surprendre par ses nombreux rebondissements inattendus et cohérents. Ses affrontements dantesques continuent de m’impressionner tant ils sont maîtrisés d’un point de vue graphique et scénaristique. Le manga possède une palette en continuelle expansion de personnages plus charismatiques les uns que les autres ! Bref, je ne peux que continuer de vous conseiller de vous plonger dans Kingdom. Merci encore aux éditions Meian pour leur confiance.

Je les remercie aussi de publier un tel titre tant je me régale ! C’est tout pour moi ! N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de Kingdom en commentaire ou sur les réseaux sociaux. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.