[Review] Kingdom tomes 23, 24, 25 et 26

[Review] Kingdom tomes 23, 24, 25 et 26

Bien le bonjour ! Eh, vous ne trouvez pas qu’il est temps de parler de la suite de Kingdom ? Ça tombe bien car j’ai justement reçu il y a maintenant quelques jours les tomes 23 à 26 dans lesquels nous partirons à la découverte d’un nouvel arc narratif. En effet, la guerre entre Wei et Qin a pris fin dans le tome 22 dont nous vous parlions en compagnie des tomes 19 à 21 dans notre dernière review consacrée au manga de Yasuhisa Hara ! Renpa s’étant rendu à la fin du tome 22, qu’est-ce qui peut bien attendre nos héros dans ce tome 23 ? Nous allons le voir ensemble sans plus tarder car l’impatience nous ronge !

La guerre entre les état de Qin et de Wei est achevée, Renpa et son armée se retirent de Sanyou. Tandis que les blessés victorieux rentrent à la capitale de Qin, Kanki, Shin et Mougou sont décorés pour leurs hauts faits durant cette guerre. Shin se voit par la même occasion définitivement promu commandant de 1000 hommes. En plus de ce nouveau grade, la défense de certains points stratégiques de l’état conquis lui est confiée. Cependant, cette promotion prive son unité de Kyoukai qui était plus ou moins le cerveau de la bande, partie accomplir sa vengeance.

L’unité Hi Shin dit aurevoir à Kyoukai !

Lourdement impactée par cette perte cruciale, l’escouade essuie les défaites les unes après les autres, perdant de nombreux points importants vaillamment gagnés lors de la grande guerre passée. Mais Mouten, dans sa bienveillance habituelle, fournira un tacticien à la Hi Shin. Toutefois, au lieu de voir Mouki débarquer, c’est finalement Ten qui reviendra auprès de Shin ! La Hi Shin et son leader n’acceptent pas immédiatement les injonctions de cette alliée pour le moins hors du commun. En plus d’être une femme, Ten est aussi et surtout une enfant ! Quoi qu’il en soit, Ten reprendra les opérations en main afin de compenser au mieux les pertes de territoire conséquentes. L’équipe parviendra à reprendre les terres perdues et même à nettoyer une région entière de l’état de Wei.

Le retour de Ten !

Malgré ces nouvelles réjouissantes, l’arrivée de deux des plus grands serviteurs du chancelier Ryo bouleversera la paix éphémèrement rétablie. Ils prennent le contrôle des armées sur le territoire de Wei !

Ce tome 23 nous montre les tares de l’unité Hi Shin, fragilisée par des discordes et de nombreuses faiblesses. Le retour de Ten s’avère très rafraîchissant, Shin se rend enfin compte qu’elle est une fille après avoir pourtant vécu plusieurs mois consécutifs avec elle. Notre héros n’est visiblement pas très futé à ce niveau-là puisqu’il a déjà été berné deux fois ! Même si nous sommes en face d’un tome de transition ayant pour objectif d’installer les fondements du prochain grand arc narratif, la lecture de celui-ci ne se révèle pas ennuyeuse pour autant. Il est toujours aussi agréable de suivre les nombreuses intrigues narrées dans Kingdom. Le chemin est encore long pour Shin avant de devenir le plus grand général sous les cieux ! Les dessins sont toujours aussi bons, des visages toujours aussi expressifs grâce aux traits détaillés de l’auteur dont la qualité ne cesse de s’accroître.

Le tome 24 reprend sur la dernière scène du tome 23 montrant un Houken en train de s’entraîner. Riboku a envoyé une de ses sujets quérir les services de Houken pour la bataille à venir contre le pays de Yan. Ensemble, ils mettent fin au conflit en seulement quelques jours et en sortent victorieux. Tandis que Shin et son unité sont postés sur la frontière avec Chu, Shin fera la connaissance de ses futurs adversaires !

Pendant ce temps, les manigances continuent dans l’état de Qin. Ryo devient Grand Chancelier tandis qu’Ei Sei fera appel à son frère Sei Kyou et ses servants, qui avait été enfermés depuis la reprise du trône de Qin, pour l’épauler. Shin et son unité reçoivent l’ordre de se rendre à Toukin, une région jusqu’alors inexplorée par l’armée de Qin. Mais sur leur chemin, nos héros rencontrent un enfant blessé et découvrent un état-ville assiégé par l’armée de Han. La Hi Shin s’interposera pour venir en aide à la ville de Jo et s’y feront de nouveaux alliés !

Ensuite, Shin et Ten surprendront par hasard Riboku, très loin de son pays, en pleine manigances pour nouer de nouvelles alliances ! Tout semble bien se dérouler du côté d’Ei Sei, qui a finalement réussi à placer Shôbunkun comme chancelier de gauche et qui deviendra bientôt père ! Pourtant, Tou, désormais à la tête de l’armée d’Ouki, se rend compte qu’une énorme menace attend Qin sur son front avec Chu. Une nouvelle guerre titanesque est-elle sur le point de se déclencher ?

Ei Sei nouera des alliances avec des gens peu fréquentables !

Ce tome 24 ne contient que très peu d’action, mais il fait, à la place, énormément progresser l’intrigue de Kingdom. Les pions se déplacent sur l’échiquier de la future guerre probablement imminente entre Qin et Chu… Enfin, rien n’est moins sûr. Ce tome se présente aussi comme une belle introduction pour de nombreux pays ou états inédits ou sous-exploités, mais également pour de nombreux nouveaux personnages, en particulier du pays de Chu ! Ces nouveaux arrivants promettent une grande bataille entre les deux pays opposant de fiers combattants très prochainement !

Yasuhisa Hara ne lésine pas sur les dessins toujours au top ! Il propose des planches particulièrement belles ainsi que des scènes de bataille toujours dynamiques et captivantes. La violence se reflète à la perfection à travers les dessins du mangaka. Les planches représentant des duels et des épées qui s’entrechoquent sont toujours particulièrement impressionnantes ! Elles me font vibrer comme si c’était la première fois que j’en découvrais dans les pages de ce manga riche en combats.

Shin dans sa plus grande délicatesse !

Si nous pouvions nous demander à la fin du tome 24 si la guerre entre Chu et Qin allait avoir lieu, le tome 25 annihile le moindre doute dès ses premières pages ! La guerre aura bien lieu et c’est ce que nous annonce directement le début de ce tome 25. Le désastre ne s’arrête pas là ! En effet, Riboku a réussi à former une coalition avec les autres pays de Chine contre Qin ! L’état s’apprête donc à vivre la plus grande guerre de son histoire, attaqué sans retenue sur toutes ses frontières… Heureusement, l’un des sujets du chancelier Ryo réussit à négocier le départ d’un des pays de la coalition, à savoir le pays de Qi ! Mais cette retraite anticipée ne suffit pas pour autant à améliorer les affaires de Qin. Shin et son unité tombent sur Duke Hyou en train d’affronter l’armée de Wei avec l’aide de son escouade. La Hi Shin lui prête main forte, mais ils sont rapidement contraints de battre en retraite devant de telles forces armées. Qin convoque ses plus grands généraux et ses leaders afin de préparer la défense de ce qu’il reste du pays !

Les plus grands généraux de Qin convoqués !

Les armées se feront face juste devant le dernier rempart de Kanyou, la porte de Kankoku. Tous les plus grands guerriers de Qin feront face à d’anciens mais aussi à de nouveaux ennemis de la coalition formée par les pays de Chu, Zhao, Han, Wei et Yan. L’armée de Duke Hyou et l’unité Hi Shin chargeront les premiers, dernière action de ce tome 25 ! Celle-ci marque aussi et surtout le début de la plus grande bataille de Kingdom à ce jour !

Ce tome 25 pose les bases d’une bataille qui durera très probablement de nombreux tomes. Elle se présente comme la plus grande bataille dans Kingdom à ce jour puisqu’elle oppose une coalition de cinq puissants états face à celui de Qin. De nombreux enjeux germent au sein de ce vingt-cinquième tome et promettent de forts évènements pour les tomes à venir ! Là où le tome 24 servait principalement à la présentation des nouveaux personnages et à la contextualisation du conflit à venir, c’est avec le tome 25 que le nouvel arc narratif commence véritablement et de manière tonitruante.

La carte du conflit.

Yasuhisa Hara propose toujours de superbes planches, parmi lesquelles on retrouve les plus grands généraux de Qin croqués ensemble pour un résultat infiniment classe ! Si son manga a su attirer internationalement les lecteurs et les tenir en haleine pendant plusieurs dizaines de tomes, c’est parce que l’auteur dispose d’un talent certain pour représenter visuellement le grandiose, le spectaculaire et pour rendre ses personnages charismatiques. La réunion des généraux de Qin symbolise à merveille cette caractérisation graphique toujours opérée avec justesse.

Maintenant que la bataille entre l’état affaibli de Qin et la coalition a débuté, que va-t-il se passer dans le tome 26 ? Découvrons le tout de suite !

Le tome 26 reprend sur la charge de Shin et de Duke Hyou sur l’armée de Zhao. Face à eux se trouvent Keisha, le lieutenant de Riboku, qui se révélera être un véritable stratège ! Au même moment, à la porte de Kankoku, les forces de Qin composées de Mougou, Chouto et Kanki affrontent Go Houmei de l’armée de Wei en plus de l’armée de Han commandée par Seikai. Go Houmei désemparera les soldats de Qin grâce à sa puissance et grâce à l’utilisation de tours de siège. Heureusement, Kanki, l’ancien bandit, veille au grain et prouvera une fois de plus sa valeur en défendant coûte que coûte la porte !

Alors que les batailles font rage de toutes parts, le pays de Han attend sagement le moment opportun pour attaquer. L’armée de Chu, quant à elle, fera face à Moubu et Tou, rejoints aussi par Mouten et Ouhon ! Tou prendra même les armes après le décès de deux de ses plus vaillants guerriers et viendra très facilement à bout du commandant de la première armée de Chu. Ce tome 26 valorise la vigueur et la détermination de l’armée de Qin, loin de s’avouer vaincue malgré les difficultés. Il met aussi en avant de nombreux personnages secondaires pour mon plus grand plaisir ! En effet, Mouten et Kanki, deux personnages que j’apprécie beaucoup, se retrouvent ici sur le devant de la scène. De même pour Tou, qui restait jusqu’alors très mystérieux.

Mouten chargeant les troupes de Chu !

L’occasion était parfaite pour Yasuhisa Hara pour nous présenter, caractériser et nous faire apprécier de nouveaux personnages dans une guerre qui implique de très nombreux camps. L’auteur nous propose toujours une ribambelle de duels, de combats rangés ou de manœuvres militaires avec un dynamisme bluffant. Certains personnages gagnent de manière insoupçonnée en charisme grâce aux traits magnifiques de l’auteur.

Tou rentrant dans la mêlée pour y remettre de l’ordre !

Ces 4 tomes alternent parfaitement toutes les facettes que le manga Kingdom nous a proposé jusqu’à maintenant, toujours avec une habileté fascinante. Cette guerre paraît très mal engagée pour Qin et se présente même comme le pire événement qui ait pu arriver à l’état de Qin. Pour autant, tous ses combattants défendent leur pays avec rage et détermination. Il me tarde donc impatiemment de savoir ce qu’il se passera dans la suite du manga, dont l’édition française compte déjà près de la moitié de ce qui est déjà publié au Japon !

Cette quadruple review est désormais terminée ! Si vous souhaitez continuer à en parler avant notre prochaine review, n’hésitez pas à venir discuter de Kingdom avec nous, que ce soit ici ou sur les réseaux sociaux, sans spoiler évidemment ! 🙂 Sur ce, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.