[Review] Kingdom tomes 5 & 6

[Review] Kingdom tomes 5 & 6

Hello les gens ! C’est avec beaucoup de retard que je m’attaque enfin aux tomes 5 et 6 de Kingdom ! J’avais réalisé il y a quelques mois de ça les reviews des quatre premiers tomes. Vous vous en souvenez peut-être, j’avais d’ailleurs adoré les débuts de ce manga écrit et dessiné par le mangaka Yasuhisa Hara. Le titre semble continuer d’avoir le vent en poupe puisqu’il en est déjà au tome 53 au Japon ! Les lecteurs du pays du Soleil levant paraissent toujours aussi captivés par les aventures d’Ei Sei. Le succès du manga papier a débouché sur une série animée déjà disponible et sur un film live action en préparation. Il nous tarde de voir ce que cette adaptation pourra donner ! Mais trêve de bavardages, passons désormais au vif du sujet avec la critique des tomes 5 et 6.

Le cinquième tome reprend où nous nous étions laissés, durant l’infiltration du palais par Ei Sei, Shin et leurs compagnons. Un affrontement dantesque se profilait face à nos héros et c’est bien ce qu’il se passe ici : La bataille fait rage intensément. Le personnage de Shin, féroce combattant chevronné, livre dans ce tome une autre facette de sa personnalité. Il n’est pas qu’un sale gosse bourrin sans cœur et il le prouvera à plusieurs reprises au travers de moments de bravoure. Quant à Ei Sei, il fera face à l’adversité avec férocité et récupérera son trône à la sueur de son front et de ses poings. Cette première partie du tome 5 nous aidera également à mieux cerner le personnage d’Ouki qui est particulièrement violent et fort ! Cette partie du tome se présente comme la fin du premier arc de Kingdom. Tout est bien qui finit bien. Mais en vérité, cette conclusion ne marque en fait que le début d’une plus grande aventure pour nos héros !

En effet, une ellipse permet à l’auteur de faire un bond dans le futur, à la manière de Dragon Ball Z ou de One Piece, afin de mieux séparer la fin d’une époque et le début de la nouvelle. Trois mois après la reprise du trône, Shin s’engage dans l’infanterie de Qin pour sa première campagne militaire ; l’occasion pour lui de retrouver d’anciens compagnons et frères d’armes et d’en rencontrer de nouveaux, mais surtout de continuer son chemin afin de devenir le plus grand général sous les cieux !

J’ai trouvé ce tome 5 particulièrement bon, avec de réels enjeux scénaristiques. Il se révèle plus posé et ne met pas en scène énormément de gros combats. Néanmoins, ce tome fait avancer l’histoire dans un sens particulièrement intéressant pour la suite. D’ailleurs parlons-en de la suite, ce tome 6 met le “Go”, cette escouade formée durant la fin du tome 5, directement dans le feu de l’action. Et c’est d’ailleurs ce qui prédomine dans ce sixième tome, de l’action, du combat, de la violence et du sang ! Shin et son escouade vont se retrouver dans une situation vraiment délicate. Dans celle-ci, ils feront preuve de beaucoup d’intelligence et de stratégie dans l’espoir de pouvoir renverser la balance. Par contre, ne vous attendez pas à voir Ei Sei, car notre vrai héros se révèle ici être Shin. C’est lui qui restera au cœur de l’action pour prouver sa valeur par ses propres moyens et ainsi se faire un nom en tant que grand guerrier.

L’auteur fait preuve d’une grande intelligence et propose avec ces deux tomes une belle alternance entre action jubilatoire et progression de l’histoire. Cet équilibre permet d’éviter la redondance du récit et l’ennui du lecteur. Je trouve également l’écriture du mangaka très inspirée, notamment dans la façon dont il amène les face-à-face, ou dans la mise en scène de la progression de Shin qui parvient à nous éblouir à chaque fois par sa puissance.

Les dessins restent de très bonne facture, même si je trouve parfois certains visages assez surprenants. Toutefois, ces traits exagérés sont généralement là pour accentuer la personnalité ou le caractère du personnage en question. Hara caractérise ses personnages à l’aide de détails visuels. Je pense à Ouki en particulier par exemple, affichant toujours un grand sourire et des yeux plissés malicieux. Ce visage lui donne un air machiavélique voire sadique par moments, à tel point que le lecteur peut rapidement devenir méfiant vis-à-vis de ce personnage semblant capable de retourner sa veste à tout moment pour faire une belle crasse ! L’auteur en joue avec plaisir et s’adonne à cet exercice avec brio. L’exemple d’Ouki n’en est qu’un parmi tant d’autres !

Bref, je suis toujours autant convaincu et emballé par les aventures de Shin ! Cette transition opérée durant le tome 5 de Kingdom lance vraiment un nouvel arc et offre un renouveau rafraîchissant, revitalisant dans le manga. L’auteur y alterne parfaitement action, phases de dialogues et avancées scénaristiques, permettant ainsi de faire progresser son histoire avec un rythme maîtrisé, empêchant toute forme de lassitude ou d’ennui à la lecture de ces aventures !

N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez des actuelles aventures de Shin et d’Ei Sei ! N’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux car nous vous ferons probablement gagner prochainement des tomes du manga, mais en décalage avec nos reviews car j’ai pris beaucoup de retard sur la lecture de Kingdom et je m’en excuse profondément auprès de Meian ! J’en profite d’ailleurs pour remercier l’éditeur pour sa confiance répétée et pour le travail éditorial de qualité qu’il fournit sur ses différentes publications.

Vous pouvez également jeter un œil à notre review du premier tome d’Egregor, une autre petite pépite également disponible chez Meian.

Et d’ici la prochaine fois, prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.