[Review] Kingdom tomes 7 & 8

[Review] Kingdom tomes 7 & 8

Hello braves gens ! J’espère que vous allez bien ! On continue aujourd’hui de rattraper notre retard accumulé sur la lecture de Kingdom ! La semaine dernière, nous vous proposions les reviews des tomes 5 et 6 que nous avions d’ailleurs, comme les précédents tomes, clairement appréciés. Si vous avez déjà fait des mathématiques dans votre vie, vous vous doutez que nous allons enchaîner maintenant avec la critique des tomes 7 et 8 ! Voyons donc si Yasuhisa Hara parvient toujours à nous captiver avec son histoire avec habileté et talent.

Dans le tome 7, nous continuons de suivre la campagne militaire dans laquelle Shin s’est engagé. La bataille bat son plein autour du jeune héros, qui fera une fois de plus preuve d’une audace et d’un courage honorables. Il viendra d’ailleurs à bout d’un ennemi assez puissant avec une facilité déconcertante.

Encore une fois, ce tome comblera toutes vos attentes en terme d’action et de castagne ! Ouki est encore présent dans ce tome, en tant qu’observateur de cette bataille. Dans l’ombre, il paraît toujours aussi mystérieux et imprévisible pour la suite. Il s’agit du personnage le plus difficile à cerner de ce manga pour le moment. Ses intentions restent obscures, ce qui le rend quelque peu menaçant.

Au milieu de tout ce spectacle rythmé par les coups de tatanes, le combat qui mettra fin à la bataille toute entière se révèle assez incroyable et même bien plus impressionnant que tous les autres ! Ce denier oppose Duke Hyou, général de Qin, et Go Kei, général de Wei. Tous deux considérés comme de grands stratèges, ils se révèleront être également de féroces combattants. Je serais ravi de vous en raconter davantage, mais je ne veux pas vous gâcher l’issue du combat ! Pour la découvrir, il vous faudra donc lire le tome 7 de Kingdom, c’est comme ça ! :p

La fin du tome 7 et les deux tiers du tome 8 sont quant à eux consacrés au passé d’Ei Sei. A travers ce flashback, nous en découvrons plus sur son passé d’otage d’une nation ennemie, rempli de coups durs et d’humiliations. Avec l’enrichissement de son background, le lecteur comprend mieux comment le jeune homme s’est modelé cette carapace et comment il s’est forgé dans le même temps le caractère impassible nécessaire pour devenir l’actuel roi de Qin !

Cette partie se révèle assez forte en émotions et prouve que Yasuhisa Hara manie aussi bien l’action bourrine et violente que les moments plus intimistes, plus émouvants. L’auteur dispose de nombreuses cordes à son arc pour nous immerger dans son intrigue riche. En alternant batailles épiques et épisodes poignants, il peut aisément guider le lecteur dans de nombreuses directions à sa guise.

Malgré toutes les qualités des deux tomes, l’événement le plus marquant de ceux-cis se trouve à la fin de ce tome 8 puisqu’elle marque la réunion de nos deux héros : Ei Sei et Shin ! Leurs retrouvailles ne seront pourtant pas qu’une simple visite de courtoisie entre deux vieux amis. En effet, le tome 8 s’achève avec l’apparition d’une nouvelle menace imminente pour le roi. Mais une fois encore, je m’arrête juste à temps pour ne rien vous spoiler. Si vous souhaitez en savoir plus, la lecture s’impose.

Ce point commence à être récurrent dans mes reviews de Kingdom, mais je me dois de le répéter : une fois encore, aucune place n’est laissée à l’ennui lors de la lecture de ces deux tomes ! Les événements s’enchaînent fluidement, sans que le lecteur ne puisse à aucun moment souffler ou piquer du nez d’ennui devant son manga. Je suis d’ailleurs toujours aussi impressionné par la maîtrise dont fait preuve le mangaka vis-à-vis de son univers. Tout en avançant dans l’histoire de ses personnages, Yasuhisa Hara place au sein de son intrigue des flashbacks bien sentis et bien introduits afin de renforcer davantage le background et les origines de ces derniers. Les personnages deviennent alors bien plus profonds et attachants au fil des tomes grâce à cette caractérisation minutieuse et continue.

Pour ce qui est des illustrations, vous commencez ici aussi à en avoir l’habitude : Yasuhisa Hara continue de prouver ses talents d’illustrateur et ce, dans toutes les situations qu’il met en scène. Batailles effrénées ou instants d’émotion, tout y est superbement représenté pour garantir un impact optimal.

Encore une fois, je ne peux que vous conseiller la lecture de Kingdom tant l’avancée de l’intrigue se fait avec aisance et maîtrise. Les personnages évoluent sur le champ de bataille mais aussi dans leur intériorité. L’univers du manga semble encore très riche et ne paraît pas prêt de nous révéler tous ses secrets de sitôt! Si vous hésitez encore à plonger dans l’univers du manga de Yasuhisa Hara, nous avons la solution. Comme annoncé lors de la dernière review, les concours pour remporter la suite de Kingdom reviennent très bientôt ! Vous pourrez tenter votre chance pour remporter les tomes 7,8,9 et 10. Alors, heureux ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.