[Review] Stand Still Stay Silent Tome 2

[Review] Stand Still Stay Silent Tome 2

Salut mes petits vikings ! Vous prendrez bien un petit coup de frais avec cette canicule ? Reparlons dans ce cas de Stand Still Stay Silent, série dans laquelle nos héros déambulent dans le froid glacial scandinave ! Vous vous en souvenez peut-être, le premier tome de Stand Still Stay Silent avait été pour moi un véritable coup de cœur dont je vous avais fait part dans ma review qui remonte à plus d’un an déjà ! Évidemment, c’était non sans une impatience certaine que j’attendais ce livre 2 de la série d’abord publiée en webcomic de Minna Sundberg !

Akileos s’occupe toujours de proposer cette œuvre singulière au lectorat francophone. Même si nous n’avons pas présenté de titres de leur catalogue depuis un moment, Akileos continue de se placer parmi mes éditeurs préférés et il me semblait important de rappeler mon amour pour eux ici même ! SSSS est un titre qui m’a touché par son ambiance, son univers et son style graphique ! Mon engouement pour ce récit avait été tel que je l’avais placé à l’époque dans mon top 5 de mes lectures de 2018 ! Maintenant que vous êtes à nouveau conscients de mon affection pour Stand Still Stay Silent, partons à la découverte du deuxième tome de la série !

Petit rappel du contexte dans lequel nous nous trouvons : Une maladie, la rouille, a frappé le monde. Une petite équipe d’explorateurs est recrutée pour une mission de reconnaissance et de récupération d’ouvrages !

Le second livre se présente comme la suite directe du premier, reprenant là où nous avions quitté nos amis, c’est-à-dire à l’arrêt dans leur aventure et avec leurs provisions épuisées ! Leurs contacts restés en arrière tentent alors de faire marcher leurs relations afin de débloquer l’expédition. Malheureusement, le contenu des caisses livrées risquent de surprendre les explorateurs. En effet, elles ne contiennent pas que de la nourriture mais aussi un jeune homme, Reynir Arnason, qui s’était glissé dans une des caisses en espérant débarquer ailleurs.

Nos baroudeurs, bien que quelque peu approvisionnés, se retrouvent malgré tout avec une bouche supplémentaire à nourrir. Le groupe finit par continuer l’exploration du monde silencieux et s’avance tout doucement dans l’ancienne cité de Copenhague. Ils poursuivent ainsi leur but, à savoir récupérer des livres et explorer ce monde empreint de culture et du folklore scandinave. A ces légendes s’ajoute de la magie et une bonne dose de fantastique incarnée par de nombreuses créatures comme des trolls ou des géants.

Au-delà de la découverte du monde ravagé par la rouille, l’expédition se poursuit avec l’espoir de trouver des informations sur un potentiel vaccin contre cette terrible et mystérieuse maladie. En plus des monstres pas toujours tendres précédemment cités, nos héros seront également pourchassés par des esprits qui ne leur veulent visiblement pas que du bien non plus !

Ce deuxième tome, plus court que le premier, s’avère aussi bien plus intense que ce dernier. Une fois les bases de l’univers explicitées dans le premier livre, l’histoire peut véritablement s’élancer dans cette suite plus riche en action, en affrontements et en rencontres. L’intrigue avance, ce qui produit une accélération bienvenue du rythme du récit. Plus palpitant que son prédécesseur, ce tome 2 fait la part belle aux combats et à l’exploration pour notre plus grand bonheur !

En plus de l’arrivée inopinée de Reynir au sein du groupe, notons aussi la présence d’un félin tout mignon et très utile ! Comme nous l’apprenions dans le premier tome, les chats sont connectés au monde des esprits. Ainsi, ils perçoivent la présence du mal ! Les relations entre les personnages de l’équipe s’intensifient et se complexifient. Des liens forts se créent, ce qui permet de rendre les membres de l’escouade plus vraisemblables et humains. Grâce à l’évolution de leurs interactions, les personnages en ressortent bien plus attachants !

Minna Sundberg magnifie les aventures de ses héros par son style graphique splendide et assez unique dans son genre. L’association de personnages assez mignons avec un monde très sombre et délabré fonctionne étonnamment à merveille. L’aspect abandonné et en ruines des décors, des paysages et des architectures s’avère très bien retranscrit sous les traits de l’artiste ! Les couleurs des planches profitent toujours du même soin : à une couleur prédominante s’ajoute des variations dans différents tons pour un résultat vraiment impressionnant !

Akileos fait toujours un boulot très propre sur l’édition, l’ouvrage est de toute beauté et contient encore une fois des bonus sympathiques permettant de prolonger le plaisir procuré par le récit de Sundberg. Le livre, comme son prédécesseur, est parsemé de pages venant enrichir l’univers de SSSS sous forme de vieux documents ou de publicités. Parmi les contenus additionnels proposés, nous pouvons également trouver quelques pages supplémentaires d’un gag sur un bras de fer entre nos personnages, mais aussi quelques pages avec des questions-réponses animées par les protagonistes du récit.

Au final, je peux affirmer que je suis toujours autant séduit par l’aventure épique et touchante que nous propose Minna Sundberg, dont l’univers original se développe grandement dans ce second tome. Toujours aussi finement raconté, tantôt drôle, tantôt inquiétant, Stand Still Stay Silent reste pour moi un vrai coup de cœur, qui saura vous happer par son style graphique singulier ! Minna Sundberg continue sur sa lancée et propose à ses lecteurs un véritable bijou indé. Que ce soit par son écriture ou par sa pâte graphique, l’artiste continue de me combler de bonheur avec son titre Stand Still Stay Silent !

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé de la série en commentaire ou sur les réseaux sociaux. De même, si vous avez des questions, nous serons ravis de discuter avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.