[Wade-Actu #58] Dwayne Johnson officialise le film Black Adam, une suite à DCeased : Les news de la semaine !

[Wade-Actu #58] Dwayne Johnson officialise le film Black Adam, une suite à DCeased : Les news de la semaine !

Tiens, ça alors, vous êtes là ? Quelle nouvelle réjouissante ! Installez-vous, je vous en prie ! Cette semaine a été riche en actualité comics, il est donc temps de commencer ce cinquante-huitième Wade-Actu avec des nouvelles du film Black Adam !

– Dwayne Johnson donne des nouvelles du film Black Adam : Le projet était connu depuis longtemps mais, hormis son hypothétique existence, il brillait surtout par son absence. Mais c’était bien mal connaître monsieur Dwayne “The Rock” Johnson de croire qu’il n’incarnerait pas un personnage de comics tôt ou tard !

Dans un post Instagram d’une longueur assez remarquable où il parle de son enfance et de son rapport aux super-héros, l’acteur des récents Jumanji, de Ballers et de la saga Fast & Furious a officialisé l’arrivée prochaine d’un film Black Adam grâce à une collaboration graphique entre Jim Lee et BossLogic, une première entre l’illustrateur légendaire et le graphiste adoubé par les réseaux sociaux.

C’est donc le 22 décembre 2021 que Dwayne Johnson pourra incarner «une sorte de super-héros qui fait toujours ce qui est juste pour les gens mais à sa manière.» Cette description du personnage par l’ex-catcheur me surprend assez franchement puisque l’alter ego de Theo Adam est surtout connu comme le principal antagoniste de Billy Batson. Toutefois, il semble que le personnage ait eu l’occasion de changer régulièrement de camp au cours de sa longue existence.

Au-delà de cette décision étonnante concernant les fondements du héros au cinéma, reste à voir si Black Adam croisera tout de même le chemin de Shazam, en tant qu’allié ou en tant qu’adversaire, surtout en prenant en compte la volonté de Warner Bros de dissocier plus franchement les futurs films DC Comics les uns des autres. Plus que la hype et l’impatience qui en découle, c’est la curiosité face à ce choix étonnant qui me donne envie d’en savoir plus sur ce long-métrage !

– L’événement DCeased aura le droit à une suite en 2020 : Tom Taylor aura définitivement su faire sensation avec son événement plein de zombies provoqués par un virus technologique au cœur de l’univers DC Comics !

Alors que la mini-série en six numéros n’est même pas encore terminée, DCeased s’est déjà vendu à presque un million d’exemplaires si l’on en croit son auteur !

En plus de cette réjouissance compréhensible, l’auteur d’Injustice avait aussi commencé à teaser son «prochain projet secret» pour DC Comics. Les fans n’auront pas eu longtemps à attendre avant d’en avoir un aperçu partiel. En effet, Tom Taylor postait seulement deux jours après le tweet ci-dessus des couvertures morcelées d’un comics DC accompagné d’un hastag : #Unkillables.

Avec ce premier teaser, il était assez difficile de deviner ce que serait ce nouveau projet. Néanmoins, la créature dissimulée, ressemblant possiblement à Cheetah, semblait enragée, hors d’elle, possiblement à l’instar… D’un zombie. L’image promotionnelle suivante balayait déjà un bon nombre de doutes concernant la nature du futur titre.

Si le personnage de Red Hood n’était pas forcément devinable à ce stade du teasing de Tom Taylor, le logo de DCeased en haut à droite de l’image était aisément reconnaissable. Unkillables aura donc un lien plus ou moins étroit avec l’actuel crossover zombiesque. Les citations accompagnant les images pourraient supposer que les deux personnages partiellement dévoilés discutent entre eux. Si on accepte cette supposition, ils semblent dévastés par la perte de quelque chose ou de quelqu’un.

Heureusement pour les fans happés par cette campagne de promotion fragmentée, cette dernière était loin d’être terminée.

L’hypothèse du dialogue se confirme avec ce nouveau tweet. Par contre, il ne m’aide toujours pas à savoir si Cheetah est représentée ou non sur cette cover.

La véritable information inédite que nous apprend ce post concerne l’équipe créative de DCeased : Unkillables. Enfin presque. Ben Abernathy, un éditeur de DC Comics ayant travaillé plus précisément sur l’imprint Wildstorm, sera visiblement rattaché au projet. Cette nouvelle reste assez maigre concernant les tenants et les aboutissements de cette nouvelle série.

Le tweet ci-dessus, posté le lendemain, ne divulgue pas plus d’informations concernant l’équipe créative. Cependant, la réplique évoquant Batman au passé laisse supposer qu’un événement marquant le concernant s’est produit au cours de DCeased. C’est aussi le 14 novembre que le teasing a pris fin grâce à la révélation complète d’une des deux images.

Mon intuition première était juste, c’est bien Cheetah que l’on voit se griffer le visage à sang ! L’aspect anthropomorphique du personnage est particulièrement marqué sur cette couverture, la rendant plus terrifiante que jamais.

Un autre nom est évoqué par la même occasion : celui de Karl Mostert qui se chargera de la partie graphique du titre ! Malheureusement, l’aperçu de son trait sur The Man Who F#%&ed Up Time ne m’a absolument pas convaincu. J’ai donc peur que cette série autour des super-vilains dans l’univers de DCeased ne me plaise guère au niveau de ses visuels. Par le biais de la déclaration de presse officielle de DC Comics à ce sujet, les futurs lecteurs ont pu apprendre que l’artiste Trevor Scott (Earth 2, Legends of Tomorrow) se greffera à l’équipe créative et dessinera lui aussi la mini-série.

L’ultime tweet avant la révélation des détails de DCeased : Unkillables confirme l’atmosphère pesante qui semble y régner ! Toutefois, Red Hood et Cheetah ne seront pas les seuls criminels à affronter des zombies comme le montre la superbe couverture du premier chapitre, réalisée par Howard Porter (Justice League 3000, Scooby Apocalypse, The Flash) !

DCeased : Unkillables constituera la suite de l’événement de cette année, centrée sur un groupe de super-vilains et d’antihéros luttant pour leur survie. Menés par Red Hood et Deathstroke, il sera visiblement composé de Bane, Cheetah, Captain Cold, Solomon Grundy et d’une épéiste que je n’arrive pas vraiment à identifier mais qui pourrait être Katana ou Lady Shiva.

La popularité inopinée de DCeased a clairement motivé l’éditeur à explorer davantage son univers zombiesque grâce à cette nouvelle mini-série en trois numéros. Cette suite étant déjà très attendue, les couvertures, régulières comme variantes, des trois numéros sont déjà visibles !

Grâce à la couverture du deuxième chapitre, on apprend déjà que Cassandra Cain et Lady Deathstroke rejoindront à un moment ou à un autre les rangs du groupe de Deathstroke et de Red Hood. Ce dernier risque d’ailleurs de se retrouver en bien mauvaise posture face à Wonder Woman si l’on se fie à la couverture de DCeased : Unkillables #3.

Les images utilisées par Tom Taylor pour la promotion du titre se sont révélées être les variant covers réalisées par Francesco Mattina.

Enfin, deux des trois numéros de cette suite à DCeased, prévue de février à avril 2020, profiteront aussi des couvertures alternatives rendant hommage à des films produits par Warner Bros, à savoir Ça : Chapitre 2 et Full Metal Jacket, respectivement signées par Yasmine Putri et par Ben Oliver (Judge Dredd, Batwing).

Si je ne peux que me réjouir du succès insoupçonné de cet événement plein de zombies et de super-héros DC, j’espère que cette suite ne sera pas uniquement motivée par l’appât du gain et par l’envie de capitaliser au maximum sur cette franchise flambant neuve au détriment de la qualité de cet univers inédit et encore inexploré.

– Legendary prépare plusieurs projets de séries autour de Sin City : Je n’ai de cesse de le dire ces derniers temps mais Legendary a découvert une véritable mine d’or à exploiter dans le médium des comic books ! La semaine dernière, la firme décidait d’adapter Grass Kings de Matt Kindt en série télévisée. Cette semaine, c’est sur un plus gros morceau que Legendary Television prévoit de se pencher prochainement. J’ai nommé… Sin City de Frank Miller !

En plus d’avoir déjà signé un deal avec l’auteur de 300 et de The Dark Knight Returns, la société de production serait sur le point de trouver un accord pour que Robert Rodriguez rejoigne le projet selon Deadline. Le duo à l’origine de l’adaptation cinématographique de Sin City en 2005 et de sa suite bien moins réussie de 2014 devrait possiblement se reformer pour cette future adaptation télévisuelle.

Plusieurs projets devraient d’ailleurs découler de cet accord entre Legendary et Frank Miller : une série live action, dont une première saison est déjà assurée, et une série animée hard-R servant de préquelle aux ouvrages Sin City originels.

Miller et Rodriguez devraient occuper le poste de producteurs exécutifs sur ces projets, de même que Legendary Television. Stephen L’Heureux, l’un des producteurs de Sin City : J’ai tué pour elle, et Silenn Thomas, la présidente de la société de production de l’auteur, Frank Miller Inc, produiront également les shows.

Ces projets ont du potentiel, surtout quand on se rappelle de l’efficacité de l’aspect anthologique des films Sin City. Il faut tout de même espérer pour les fans des romans graphiques que ces séries télévisées leur rendront autant honneur que le premier film, bien loin de la qualité contestable de sa suite.

– Spike Lee réalisera l’adaptation cinématographique de Prince of Cats : Voilà un projet hallucinant d’ambition et de singularité dans le paysage des adaptations de comics ! Legendary, décidément très déterminé à enrichir leur catalogue avec des transpositions de comics du papier à l’écran, prépare un film tiré du roman graphique Prince of Cats de Ron Wimberly. Ce projet d’adaptation pourrait tenir sa particularité au pitch pour le moins inédit du comics dont il s’inspire. En effet, Ronald Wimberly mêle dans son récit le canevas scénaristique de Roméo & Juliette de Shakespeare, combats aux sabres et musiques rythmées des années 80, le tout dans un Brooklyn rétro-futuriste.

Ce postulat de base participe indéniablement à ma curiosité vis-à-vis du projet. Toutefois, c’est davantage le nom de son réalisateur qui me permet de proclamer que le film Prince of Cats risque de faire sensation. Le studio a signé un accord avec Spike Lee pour se charger de la réalisation du long-métrage. L’attrait du cinéaste pour Brooklyn, l’arrondissement de New York dans lequel se déroule la plupart de ses films, et pour les personnages afro-américains forts comme il a pu en dépeindre dans Malcolm X ou récemment dans BlacKkKlansman peut expliquer son intérêt pour un tel projet.

Visiblement emballé par cette adaptation, Spike Lee réécrira le premier jet initialement proposé par Selwyn Seyfu Hinds, ancien rédacteur-en-chef du magazine hip-hop The Source et scénariste d’un épisode du reboot de The Twilight Zone de Jordan Peele. A ses côtés et avec l’aide de Ron Wimberly, l’artiste à l’origine du roman graphique, Spike Lee proposera un nouveau script pour l’adaptation cinématographique de Prince of Cats.

Même si la mise en chantier du projet ne fait que commencer et qu’il ne possède évidemment pas de quelconque date de sortie pour le moment, je suis déjà impatient de suivre son évolution et d’en voir des images tant le comics original semble barré et plein de potentiel hypothétique à l’écran.

Ce beau projet d’adaptation conclue la première partie de ce cinquante-huitième numéro de Wade-Actu. Reprenez votre souffle car il reste encore de nombreuses informations à aborder !

– Les frères Russo produiront un documentaire sur la rivalité entre Marvel et DC : A l’instar de la guerre des consoles entre Nintendo et Sega, la guéguerre des fans des Big Two dans le monde des comics persiste depuis des décennies. L’auteur Reed Tucker a d’ailleurs consacré un ouvrage à l’évolution du médium des comics et aux coulisses de la rivalité entre les deux firmes dominants ce marché, intitulé Slugfest : Inside the Epic, 50-year Battle Between Marvel and DC en 2017.

Ce dernier servira d’inspiration à la série documentaire Slugfest réalisée par Don Argott et Sheena M. Joyce, les cinéastes notamment à l’origine des films documentaires Batman & Bill et Framing John DeLorean.

Les frères Russo, connus de tous pour Avengers Infinity War et Endgame, occuperont le poste de producteurs exécutifs sur ce projet destiné à Quibi, la future plateforme de streaming mobile. Les deux réalisateurs ne sont décidément pas prêts de se détacher du monde des comics puisqu’ils préparent en parallèle un documentaire sur la vie de Stan Lee et une adaptation de Grimjack, un personnage quelque peu obscur publié par First Comics puis par IDW.

En trouvant un équilibre entre informations pointues et accessibilité, Slugfest pourrait virtuellement intéresser tous les fans de comics, de plus en plus nombreux avec le déchaînement d’adaptations en tout genre ! Il faudra attendre le 6 avril 2020 pour découvrir la série documentaire au lancement de la plateforme de streaming.

– Andy Serkis et Jayme Lawson seront dans The Batman : Le film de Matt Reeves consacré au Chevalier Noir continue de faire parler de lui cette semaine encore. La première nouvelle, déjà évoquée dans le dernier numéro, concerne l’arrivée d’Andy Serkis au sein du casting du film dans le rôle d’Alfred Pennyworth. Comme à son habitude, le cinéaste derrière les deux derniers films La Planète des Singes a confirmé cette rumeur à l’aide d’un simple tweet.

C’est donc avec curiosité et plaisir que j’attends de voir l’interprète d’Ulysses Klaue dans ce rôle étonnant à première vue !

L’autre information relative au film concerne une jeune actrice tout juste diplômée que le cinéaste a choisi d’engager. Collider affirme assurément que Jayme Lawson, comédienne récemment diplômée de la Juilliard School de New York, a rejoint le casting de The Batman. Si ce média n’avait aucune précision sur son rôle dans le film, io9 a réussi à en fournir quelques unes.

Selon eux, Jayme Lawson interpréterait Bella, une personnalité politique souhaitant faire carrière à Gotham. io9 précise que ce personnage occuperait vraisemblablement une place importante dans une sous-intrigue du film rythmée par un événement politique, peut-être une élection, à l’instar de Thomas Wayne dans Joker.

Quoi qu’il en soit, Matt Reeves introduira ce personnage inédit dans son film prévu pour le 25 juin 2021, une nouvelle preuve de sa volonté affichée de s’éloigner radicalement des attentes spéculatives des fans face à un long-métrage dédié à Bruce Wayne et à son univers.

– De nouveaux concept arts pour Hawkeye et pour Falcon & Winter Soldier, un comics en amont pour cette dernière : Pour le lancement de Disney+, le documentaire Marvel Studios: Expanding the Universe était disponible pour permettre aux spectateurs d’en découvrir un peu plus sur les interviews réalisées lors de la D23 et sur les séries Marvel Studios annoncées lors de cette convention et de la SDCC.

Le véritable intérêt de cette production réside dans les concept arts inédits des séries The Falcon & The Winter Soldier et Hawkeye.

Ces images préparatoires concernant les aventures des deux disciples spirituels de Steve Rogers ne me donnent franchement pas envie. Si le costume remanié de Sharon Carter pour marquer son retour dans le MCU fonctionne grâce à sa sobriété extrême voire fainéante, le reste des tenues restent trop similaires à ce qui a déjà pu être fait dans le MCU. John Walker, a.k.a. U.S. Agent que vous pouvez voir en bas à droite, déçoit tant il dispose d’un costume tellement semblable à celui de Captain America. Même si le personnage a remplacé Steve Rogers derrière l’alias de Captain America à une époque dans les comics, j’aurais préféré que John Walker ressemble davantage au U.S. Agent et à sa tenue rouge et noire qu’à une copine carbone du costume de Cap.

Un constat similaire me traverse l’esprit concernant le nouveau look de Bucky Barnes. Plus propre sur lui et arborant les mêmes couleurs que sur le costume de John Walker, le Winter Soldier reste fondamentalement fidèle à lui-même. Sans être un problème majeur, un léger goût de déception persiste à la vue de ces images.

Mon plus grand regret concerne le nouveau costume de Sam Wilson. Si son ancienne tenue se rapprochait peut-être trop d’un équipement militaire, le personnage incarné par Anthony Mackie semble bien ridicule avec sa visière rouge camouflant ses oreilles au passage.

Le baron Zemo, toujours joué par Daniel Brühl, fera lui aussi son retour dans le rôle de potentiel antagoniste principal dans The Falcon & The Winter Soldier. Il arbore un costume réussi et bien plus en phase avec son homologue des comics.

Malgré cette déception au niveau des costumes, la série prévue pour automne 2020 reste à mes yeux très intrigante surtout pour la manière dont elle risque de modifier la relation entre les deux hommes ainsi que l’affirmation du statut de Captain America pour Sam !

D’ailleurs, Marvel semble bien décidé à la promouvoir par tous les moyens possibles. En effet, une mini-série en cinq chapitres Falcon & Winter Soldier réunira les deux Captain America temporaires pour affronter Hydra et son nouveau leader !

Couverture de Falcon & Winter Soldier #1 par Dan Mora.

Le titre sera scénarisé par Derek Landy (Black Order, Secret Empire : Uprising) et illustré par Federico Vincentini (Absolute Carnage : Miles Morales), avec des couvertures signées Dan Mora, un artiste que j’estime grandement grâce à son travail sur Once & Future. L’existence de cette mini-série étant, malheureusement, purement commerciale, je doute fortement de son intérêt scénaristique, surtout en voyant le pedigree assez minime de l’équipe créative.

Pour Hawkeye, les concept arts restent bien plus flous et imprécis que pour la première série produite par Marvel Studios.

Si Jeremy Renner est clairement identifiable, le visage de Kate Bishop paraît bien plus irréelle que son mentor. Il y a fort à parier que ces images ont été produites avant l’apparition des rumeurs annonçant Hailee Steinfeld dans le rôle de Kate Bishop, désormais démenties à demi-mot par l’actrice elle-même. Néanmoins, leur diffusion publique prouve que Marvel Studios ne remplacera pas l’acteur malgré les récentes accusations à son égard.

Là aussi, le costume de Hawkeye paraît assez quelconque tandis que Kate Bishop, au moins sur l’image de gauche, semble tout droit tirer du comics d’Aja et Fraction sur les archers de la Maison des Idées.

Le seul ajout concret apparent dans ses images préparatoires se nomme Lucky. Oui, c’est bien le partenaire canin de Clint Barton créé par David Aja et Matt Fraction qui rejoindra le Marvel Cinematic Universe à partir de l’automne 2021.

– La nouvelle Tortue Ninja aura sa propre série dédiée : Jennika, la sixième tortue co-créée par Sophie Campbell profite du plus grand soin déployé par IDW. Le personnage d’abord apparu dans TMNT #51, et dont la mutation a lieu dans TMNT #95, profitera d’une mini-série en trois numéros à partir de février 2020 ! La première réelle tortue femelle vivra une aventure solo au sein des pages de Teenage Mutant Ninja Turtles: Jennika, durant laquelle elle affrontera une nouvelle menace tout en apprenant par la même occasion à exorciser son passé et à accepter sa nouvelle condition de tortue mutante.

Couverture de Teenage Mutant Ninja Turtles: Jennika #1 par Brahm Revel.

L’éditeur Bobby Curnow affirme que Brahm Revel, l’artiste entièrement en charge du projet, ayant déjà produit Guerillas seul, creusera le personnage au sein d’une histoire palpitante et accessible à tous. De ce fait, je peux quasiment affirmer que cette mini-série intéressera tous les fans des Tortues dont fait partie mon collègue Wade !

– Jeff Lemire a terminé un nouveau roman graphique : Je ne saurais vous expliquer d’où vient l’incroyable productivité de Jeff Lemire. Sur son compte Instagram, il a annoncé avoir achevé un nouveau roman graphique de 219 pages qu’il a scénarisé et dessiné lui-même après Sweet Tooth, Royal City, Essex County ou The Nobody.

Comme l’annonce l’artiste lui-même, environ 3500 pages dessinées par ses soins auront été publiées avec ce dernier projet depuis 2005. Autant vous dire que les chiffres ne mentent pas et que Jeff Lemire est, de ce fait, un bourreau de travail, pour le plus grand plaisir des fans de ses œuvres indépendantes !

– The Flash #750 sera un numéro anniversaire : DC Comics aime irrémédiablement célébrer ses super-héros les plus célèbres dans des numéros spéciaux. Après Actions Comics #1000 et Detective Comics #1000 pour proposer un numéro événement pour les 80 ans de Superman et de Batman, l’éditeur a prolongé sa formule jusqu’à Diana Prince, sans raisons particulières, dans le futur Wonder Woman #750.

A peine un mois après cette dernière annonce, DC a remis le couvert en annonçant The Flash #750, un numéro spécial exaltant le personnage de Barry Allen, le plus célèbre des speedsters de l’éditeur. Comme pour les autres numéros de ce genre, The Flash #750 sera constitué de 80 pages élaborées par de nombreux artistes reconnus et liés de près ou de loin à cet univers placé sous le signe de la vitesse.

Prévu pour le 26 février 2020, ce numéro festif initiera un nouvel arc narratif de Joshua Williamson, l’actuel scénariste du titre, intitulé The Flash Age. Cette histoire impliquera de nombreux membres de la Flash Family et du multivers des Speedsters en général. Paradox sera la menace tapie dans l’ombre de cet arc, d’abord représenté par son héraut Godspeed. Ce récit massif m’emballe bien plus que le projet similaire dédié à l’Amazone de Themiscyria, probablement car ce dernier ne profite pas d’autant de détails que ce sept-cents-cinquantième numéro des aventures de Flash.

Les auteurs Geoff Johns (Green Lantern, Flashpoint, Infinite Crisis) et Marv Wolfman (The New Teen Titans, Crisis on Infinite Earths) rejoindront Joshua Williamson à l’écriture de ce numéro anniversaire. Pour la partie graphique, le trio de scénaristes pourront profiter des talents de Rafa Sandoval (Catwoman, Hal Jordan & the Green Lantern Corps) et Jordi Tarragona, l’illustrateur et l’encreur actuellement en charge de la série The Flash, mais aussi de Francis Manapul (The Flash, Trinity), Stephen Segovia (Superwoman, Detective Comics, Action Comics), David Marquez (Civil War II, Batman/Superman, Miles Morales: The Ultimate Spider-Man, The Joyners in 3D), Bryan Hitch (The Ultimates, Captain America : Reborn, The Authority, Justice League), Riley Rossmo (Martian Manhunter, Batman/Shadow, Cowboy Ninja Viking) Scott Kolins (Blue Beetle, B.P.R.D. : Night Train, Larfleeze) et de Michael Moreci (Roche Limit, Curse, Wasted Space) !

Au niveau des couvertures, la version basique de The Flash #750 a été composée par Howard Porter comme celles de DCeased : Unkillables.

Couverture de The Flash #750 par Howard Porter.

Toutefois, comme tout bon numéro événement qui se respecte, il disposera également d’une pléiade de couvertures alternatives, chacune représentant une décennie de la vie du personnage et réalisées par de grandes pointures de l’industrie : Nicola Scott (Black Magick, Earth 2, Wonder Woman), Gary Frank (Shazam, Doomsday Clock, Superman : Secret Origin), Nick Derington (Doom Patrol, Batman : Universe), José Luis García-López (Jonah Hex, DC Comics Presents, Superman), Gabriele Dell’Otto (Secret War, X-Force : Sexe + Violence), Francesco Mattina (Thunderbolts, Spider-Man 2099), Jim Lee (X-Men, Justice League, Superman Unchained, WildC.A.T.s), Scott Williams (Superman UnchainedSuicide Squad) et Francis Manapul, aussi à l’oeuvre pour les intérieurs du one-shot.

C’est sur ce programme alléchant que se clôt le Wade-Actu 58 ! J’espère qu’il vous aura plu et que sa longueur remarquable compensera à vos yeux son retard indépendant de ma volonté. J’en profite pour remercier une nouvelle fois mon ami Axel pour ce nouveau dépannage d’ordinateur salvateur ! Quoi qu’il en soit, je vous dis à bientôt pour de nouveaux articles, informatifs ou critiques d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.