[Wade-Actu #59] Pas de Joker 2, les acteurs de Justice League se mobilisent pour la Snyder Cut : Les news de la semaine !

[Wade-Actu #59] Pas de Joker 2, les acteurs de Justice League se mobilisent pour la Snyder Cut : Les news de la semaine !

Bonjour à tous ! Vous qui êtes à la recherche d’un condensé de l’actualité comics de la semaine du 18 novembre, vous voilà entre de bonnes mains ! Comme chaque semaine, Wade-Actu aborde l’essentiel des informations relatives aux comics, à leurs sorties et à leurs adaptations télévisuelles ou cinématographiques. Sans plus attendre, c’est parti !

– La rumeur d’un Joker 2 et d’autres films DC démentie par Todd Phillips : Même si mon titre commence par la fin de l’histoire, recontextualisons un peu cette histoire qui s’est déroulée très vite. Le 20 novembre, The Hollywood Reporter annonce en grande pompe que Todd Phillips et son co-scénariste Scott Silver seraient en discussions pour reprendre leur rôle respectif sur Joker 2.

De plus, les sources de THR ont révélé que le réalisateur aurait directement demandé le droit de développer tout un panel d’origin stories autour de plusieurs personnages DC le 7 octobre dernier, soit après le week-end de sortie de son Joker à 96,2 millions de dollars amassés au box-office. Ce souhait ambitieux, à première vue très téméraire, paraît finalement assez cohérent au vu du succès du long-métrage dédié à Arthur Fleck. Puisque le film a rapporté plus d’un milliard de dollars au box-office, il y a fort à parier que Warner Bros pourrait sérieusement envisager de concrétiser cette proposition.

Le jour même, la plausibilité de l’information de THR a rapidement été contrariée par Variety. Selon le média, Todd Phillips, Scott Silver et Toby Emmerich, l’actuel président de Warner Bros, exploreraient d’éventuelles idées de suite sans qu’aucun accord n’ait été trouvé. Les conversations autour de ce projet n’en sont qu’à un stade «très préliminaire».

Deadline a également mis un bon coup dans la crédibilité de la news en déclarant qu’aucune négociation n’avait débuté concernant l’hypothétique Joker 2. Au passage, il infirme l’existence d’une rencontre entre le réalisateur et Toby Emmerich le 7 octobre dernier ainsi que la rumeur du catalogue de personnages DC sur lequel Phillips aurait voulu développer des origin stories.

Si le doute pouvait encore être présent malgré le débunkage de l’information de THR, le principal intéressé s’est exprimé sur le sujet le lendemain. Interrogé par IndieWire, Todd Phillips a mis fin à toute rumeur concernant son implication dans l’un ou l’autre des projets annoncés par The Hollywood Reporter. Premièrement, il a confirmé qu’aucune réunion n’avait eu lieu le 7 octobre.

Il a aussi éclairé la situation concernant le projet d’autres origin stories de personnages de l’écurie DC : «Quand je leur [les décisionnaires de Warner Bros] ai pitché Joker, ce n’était pas un film, c’était tout un label. Ils l’ont rapidement avorté. […] Mais ils ont dit, faisons celui-là [Joker].» Ce portfolio trottait donc dans la tête du réalisateur de la trilogie Very Bad Trip mais a essuyé le refus de WB.

Mais si l’éventualité de mettre en chantier une suite a évidemment été évoquée plus d’une fois, Phillips clarifie la situation en confirmant qu’il n’y a, pour l’heure, aucun contrat relatif à Joker 2 : «Il n’y a pas de contrat pour que nous [Todd Phillips et Scott Silver] écrivions une suite, nous n’avons jamais contacté Joaquin pour qu’il soit dans une suite.»

Même si Phillips l’avait conçu comme un film unique, il y a assez peu de chances que Joker ne connaisse jamais de suite. Ce dernier, film adapté de comics le plus rentable de l’histoire, a connu un tel rayonnement que les décisionnaires de Warner Bros devraient trouver un moyen dans un futur proche de motiver Joaquin Phoenix à réinterpréter le Clown Prince du Crime. Le duo Phillips/Silver seront probablement eux aussi de la partie à ce moment-là, mais pour l’heure l’article de THR a été «au mieux, anticipatif» comme le déclare lui-même le réalisateur.

Pour conclure cette affaire, Joker 2 risque de voir inéluctablement le jour au vu du succès inespéré du premier film. Cependant, un tel projet n’existe concrètement pas pour l’heure et personne n’a encore été contacté : ni Joaquin Phoenix, qui risque de remporter un Oscar pour son incroyable prestation, ni Todd Phillips ou Scott Silver, les deux têtes pensantes du projet initial.

– L’équipe de Justice League manifeste pour la sortie de la Snyder Cut : Le long-métrage Justice League initialement conçu par Zack Snyder a été grandement mis à mal par la tentative de Joss Whedon de raccorder tant bien que mal les wagons. Son recrutement catastrophique découle de l’abandon du projet par Snyder suite au suicide de sa fille Autumn. Le réalisateur du premier Avengers et créateur de Buffy a donc dû se débrouiller avec ce qui avait déjà été fait par Zack Snyder. Pour ses nombreux reshoots, rajouté près de 80 pages au script du film. Ces ajouts massifs alimentent la colère des spectateurs se sentant floués par le film bâtard qui leur a été proposé dans l’urgence.

Depuis la sortie du film le 15 novembre 2017 en France, des fans du monde entier militent pour la sortie de la Snyder Cut, la version du film pensée et réalisée par le réalisateur de 300, Sucker Punch et de Watchmen.

Les preuves que sa vision ne ressemble presque en rien au film finalement diffusé en salles sont légions. Zack Snyder lui-même s’amuse à en partager régulièrement. Pour les deux ans de la sortie du film, l’équipe de ce dernier s’est collectivement mobilisée sous l’égide du fameux hastag #ReleaseTheSnyderCut.

Le premier a avoir lancé cette vague de soutien est connu pour ses rôles de Khal Drogo dans Game of Thrones et d’Aquaman dans le film éponyme et dans Justice League. Oui, c’est bien Jason Momoa, jouant actuellement dans la série See pour Apple TV, qui a diffusé une nouvelle photo inédite de la supposée Snyder Cut sur les réseaux sociaux.

View this post on Instagram

#releasethesyndercut 😜😜aloha j

A post shared by Jason Momoa (@prideofgypsies) on

Ce premier post, placé sous le signe de la violence et de la mort de Steppenwolf, fut une brise annonciatrice de la tempête de publications à venir.

Gal Gadot, l’interprète de Wonder Woman dans le film éponyme et dans Justice League, a elle aussi posté une photo en noir & blanc pour montrer son soutien à la cause du #ReleaseTheSnyderCut.

Le merveilleux Ben Affleck, qui a incarné Bruce Wayne dans Batman v Superman et dans le film sur la Ligue des Justiciers, s’est contenté d’un tweet avec le hastag pour afficher son ralliement à la mobilisation.

Evidemment, le “vrai” réalisateur de Justice League, profitant d’un soutien infatigable depuis deux ans, s’est immiscé dans cette mobilisation en insinuant une fois de plus l’existence de sa version du film, de l’inespérée Snyder Cut en répondant aux deux membres de la Trinité DC Comics.

En plus d’affirmer que Batman ne peut pas avoir tort, Zack Snyder a partagé une photo du Chevalier Noir en plein déchaînement de violence sur son compte Vero en précisant que c’était ça, son Batman.

Si Zack Snyder s’enthousiasme face à ces soutiens chaleureux, il est important de noter que Henry Cavill, incarnant Superman, le troisième pilier de cette trinité, n’a pas réagi à cette envolée solidaire. De même que son collègue Ezra Miller, qui interprète Barry Allen dans les Worlds of DC, qui n’a pas publié à cette occasion.

Ça n’a pas empêché le réalisateur de Man of Steel de partager sur son compte Vero -son réseau social de prédilection- une image mettant en scène Henry Cavill au milieu d’effets spéciaux inachevés, probablement dans les mains d’une créature suffisamment puissante pour le blesser grièvement. Peut-être que le silence de l’acteur vu dans Mission Impossible : Fallout et dans Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E. s’explique par la promotion de la prochaine série Netflix The Witcher qui lui accapare tout son temps. Peut-être aussi que ce retrait traduit une volonté de ne pas se mettre à dos Warner Bros pour pouvoir interpréter à nouveau Clark Kent dans un futur film adapté de DC Comics.

D’ailleurs, face au soutien grandissant des fans, Zack Snyder a remercié ces derniers avec une autre flopée de photos, toujours sur Vero.

Ray Fisher, l’acteur jouant Cyborg dans Justice League, a apporté son soutien à la cause en fêtant le deuxième anniversaire du film avec un tweet accompagné de la traditionnelle photo dramatique en noir et blanc.

Zack Snyder a également posté une photo de Cyborg en face-à-face, visiblement musclé, avec Steppenwolf dans un laboratoire.

Joe Manganiello, l’interprète de Deathstroke dans la scène post-générique du long-métrage, a lui aussi manifesté son soutien au mouvement en postant une ribambelle de photos de ladite scène.

View this post on Instagram

#releasethesnydercut

A post shared by JOE MANGANIELLO (@joemanganiello) on

Des acteurs aux rôles plus confidentiels ont également manifesté pour la sortie de la Snyder Cut. C’est le cas de Greg Draven, l’un des vikings assistant à l’enfouissement d’une Mother Box.

Ray Porter, qui offrait sa voix au terrible Darkseid dans la version initiale de Zack Snyder, a rejoint le mouvement #ReleaseTheSnyderCut et en a même profité pour poster une photo d’une séance de doublage d’une scène opposant vraisemblablement Wonder Woman au souverain d’Apokolips.

Des acteurs n’apparaissant pas dans Justice League mais incarnant tout de même des personnages DC Comics ont également soutenu ce soudain regain de mobilisation. C’est le cas de Yahya Abdul-Mateen II, l’interprète de Black Manta dans Aquaman, et de Christina Wren, l’actrice jouant le Major Carrie Ferris dans Man of Steel et dans Batman v Superman.

Quelques réalisateurs liés de près ou de loin aux adaptations d’œuvres DC se sont aussi rattachés au soutien envers la version de Justice League imaginée par Zack Snyder, à l’instar de David Ayer, le réalisateur de Fury et du regrettable Suicide Squad, bientôt officieusement rebooté par le film de James Gunn.

Damon Lindelof, le créateur de Lost à la tête de la série Watchmen produite par HBO, a également participé au mouvement avec une image promotionnelle du film Justice League d’une qualité… Douteuse.

Enfin, pour clôturer cette vague de support, notons que Diane Nelson, l’ancienne présidente de DC Entertainment et de Warner Bros Interactive Entertainment, la division vidéo-ludique de la firme, a déclaré qu’elle aurait été ravie de proposer la version de Zack Snyder au monde entier s’il avait eu le temps et les ressources de l’achever à l’époque.

Sans vouloir démoraliser l’espoir immodéré des fans, je pense que cette vague revivifiante pour le mouvement n’est qu’une manière de promouvoir une nouvelle version de Justice League prochainement commercialisée. Même si elle sera sûrement plus proche des projets initiaux de Zack Snyder, cette hypothétique director’s cut ne pourrait, selon moi, pas être la Snyder Cut tant espérée pour autant puisqu’elle ne semble pas avoir été terminée si l’on en croit la déclaration de Diane Nelson. Peut-être me trompe-je et, auquel cas, les fans pourront enfin découvrir le véritable film sur l’équipe de justiciers DC Comics face à Darkseid qui leur a été longtemps miroité dans un futur relativement proche.

– Venom Island sera le prochain événement symbiotique de Marvel : Si Absolute Carnage est sur le point de s’achever aux Etats-Unis, Donny Cates ne lâchera pas les rennes du titre Venom pour autant. Il y a quelques mois, la suite de la série s’annonçait avec Venom Island. A ce moment-là, il semblait que cette histoire illustrée par Mark Bagley pour l’occasion ne serait que le prochain arc narratif sur Eddie Brock et son symbiote. Finalement, ce récit débutant dans Venom #21 se chargera rapidement de faire germer les graines de l’event symbiotique de 2020 grâce à des créatures «au moins aussi malfaisantes que Carnage.» A partir de février et de Venom #23, le titre se dirigera doucement vers ce nouvel événement centré sur le personnage éponyme donc !

Comme quoi, la Maison des Idées a justement de la suite dans les idées pour continuer à capitaliser sur le succès obtenu par l’auteur de God Country et de Cosmic Ghost Rider depuis le début du titre.

Pour promouvoir au maximum le début de ce nouvel arc débutant en décembre, de nombreux titres profiteront d’une couverture variante liée aux créatures symbiotiques de Venom Island.

En plus de ces cinq variant covers, quatre autres s’ajouteront à la liste :

Amazing Spider-Man #36 par Declan Shalvey (Injection, Moon Knight, Bog Bodies)

Black Cat #7 par Otto Schmidt (Green Arrow, Hawkeye : Freefall)

– Miles Morales: Spider-Man #13 par Eduard Petrovich (cover artist sur West Coast Avengers ou Suicide Squad)

Valkyrie: Jane Foster #6 par Anna Rud (cover artist sur Marvel Team-Up)

Entre les bonnes mains de Donny Cates, Eddie Brock semble destiné à un avenir mouvementé mais scénaristiquement radieux !

– Channing Tatum et Roy Lee adapteront The Maxx sur les écrans : Le comics culte de Sam Kieth connaîtra prochainement une nouvelle adaptation après une première série animée diffusée sur MTV. Le titre originel se déroule à la frontière entre la réalité et le rêve. Dans celui-ci, un sans-abri renversé par Julie Winters devient, dans l’Outback, une réalité alternative dont rêvait la jeune femme, The Maxx, le puissant gardien masqué de la Reine-Léopard, son homologue fantasmé.

Channing Tatum et Roy Lee, par le biais de leur société de production respective Free Association et Vertigo Entertainment, se chargeront de produire l’adaptation de The Maxx aux côtés de leurs associés : Reid Carolin et Peter Kiernan pour l’acteur de 21 Jump Street et Magic Mike ; Tal Vigderson pour le producteur du film Netflix Death Note et des récentes adaptations du répertoire littéraire de Stephen King, à savoir les deux films Ça et Doctor Sleep. Michael Parets supervisera le projet pour le compte de Free Association.

Au-delà de ces détails juridiques et pratiques, rien n’indique la nature de cette future adaptation de The Maxx. Film, série, en prises de vues réelles ou de nouveau en animation, le mystère reste entier ! Pour le moment, les producteurs rencontrent activement des réalisateurs et des scénaristes pour travailler sur ce projet d’adaptation.

Si sa production se met véritablement en marche malgré le caractère relativement confidentiel du comics de Sam Kieth, The Maxx saura refaire parler de lui dans le futur !

C’est sur les balbutiements de ce nouveau projet d’adaptation que la première partie du Wade-Actu #59 se conclue. Elle laisse place sans traîner au reste des news !

– Une suite d’Indestructibles 2 en comics : Un comic book servant de suite à un film d’animation s’inspirant des super-héros, lui-même suite d’un film d’animation s’inspirant de l’univers des super-héros sorti 14 ans après, ainsi qu’à un autre comics faisant déjà suite au film précédemment cité ? C’est le full cycle comme dirait Jean-Claude Van Damme.

The Incredibles 2 : Slow Burn racontera comment Dash, ou Flèche comme le connaissent la majorité des français, devra ralentir de manière globale s’il veut venir à bout de Slow Burn, un nouvel ennemi manifestement caractérisé par sa lenteur. Comme la mini-série précédente consacrée à la famille Parr, Secret Identities, qui se focalisait sur Violette, Slow Burn mettra en avant la pile électrique de la famille !

Couverture de Incredibles 2 : Slow Burn #1 par Jean Claudio Vinci

Pour continuer d’étayer l’univers de la franchise Disney/Pixar, l’équipe créative, déjà derrière Secret Identities et les récits brefs Crisis in Mid-Life & Other Stories, se réunira une nouvelle fois. Christos Gage (Avengers Academy, Spider-Geddon) scénarisera la mini-série tandis que l’artiste italien Jean Claudio Vinci l’illustrera et que Dan Jackson (Aliens : Xenogenesis, Killjoys) se chargera de la colorisation.

Sans trop de connaissances à son sujet, le projet peut paraître uniquement motivé par l’affection que porte le jeune lectorat à la famille super-héroïque. Toutefois, l’équipe créative semble suffisamment bien choisie pour finalement présenter ce titre comme une manière anecdotique mais sympathique de prolonger l’expérience des films animés de Brad Bird. Le nom de Christos Gage au scénario assure une certaine qualité au niveau des histoires. De plus, le trait enfantin de Jean Claudio Vinci et la colorisation sémillante de Dan Jackson paraît aboutir à un résultat convaincant et cohérent au public que la série vise.

– Les premières images de Crisis on Infinite Earths se dévoilent : Plusieurs courts teasers montraient timidement l’arrivée de Crisis on Infinite Earths, l’event de l’année pour l’univers télévisuel DC Comics chapeauté par la CW. A côté de ces petites vidéos, je préfère me focaliser sur les premières photos officielles promouvant ce crossover massif à venir sur lesquelles on retrouve notamment Kevin Conroy, qui prête sa voix à Bruce Wayne depuis de nombreuses années dans les productions animées liées au personnage, incarnant ici un Batman en chair et en os inspiré de Kingdom Come, tout comme le Superman joué par Brandon Routh ! En parlant de Superman, plusieurs itérations de l’Homme de Fer se rencontreront dans cet événement telles que la version issue de Smallville interprétée par Tom Welling et celle de Supergirl incarnée sous les traits de Tyler Hoechlin.

Erica Durance, l’actrice interprétant Lois Lane dans la série Smallville, et Ruby Rose, l’interprète de Batwoman dans la série éponyme, seront elles aussi de la partie et se montrent sur les photos de Crisis on Infinite Earths.

Le crossover télévisuel adaptant librement le récit Crisis on Infinite Earths de Marv Wolfman, qui a d’ailleurs participé à l’écriture du projet de la CW, débutera le 8 décembre 2019 aux Etats-Unis. Il se déroulera au sein des séries Supergirl, Batwoman, The Flash, Arrow et Legends of Tomorrow.

Cet événement animé par le fan service risque d’atteindre pleinement son objectif aux yeux des spectateurs friands des shows de l’Arrowverse et d’irriter ceux qui en sont allergiques depuis toujours ou lassés par les nombreuses saisons de chaque série.

– Ben Grimm se la joue détective : La Chose revêtira son plus bel accoutrement de détective pour mener l’enquête dans Fantastic Four : Grimm Noir. De retour à Yancy Street, Ben Grimm devra élucider le mystère de la présence de D’Spayre, un ennemi de Doctor Strange, dans les parages. Ce one-shot prévu pour février 2020, scénarisé par Gerry Duggan (Deadpool, Nova, All-New Guardians of the Galaxy) et illustré par Ron Garney (Daredevil, Uncanny X-Men, Savage Sword of Conan), se présente comme le troisième d’une série de récits uniques trimestriels autour des Quatre Fantastiques.

Cover de Fantastic Four : Grimm Noir #1 par Ron Garney.

Jouant avec mes sentiments, l’ambiance de film noir que laisse transparaître la couverture du titre me plaît d’office ! Autant vous dire que ce one-shot a de quoi me donner envie, même si je regrette qu’il ne fasse pas partie de l’univers Marvel Noir malgré son sous-titre qui peut l’évoquer.

– DC Crimes of Passion pour la Saint Valentin : Le 5 février, DC Comics sortira un one-shot de 80 pages intitulés Crimes of Passion. Au programme de celui-ci, dix histoires d’amour de héros et de vilains de l’écurie seront relatées par Slam Bradley, le détective privé apparu dans Detective Comics #1, rien que ça ! Une brochette d’artistes talentueux s’occupera de raconter et de mettre en images ces amourettes qui peuvent «pousser les gens à bout.»

Couverture de DC Crimes of Passion #1 par Yasmine Putri.

James Tynion IV, le nouveau scénariste du titre Batman, ainsi que Steve Orlando (Martian Manhunter, Justice League of America, Batman/Shadow), Sina Grace (Iceman, Not my bag), Jay Baruchel, un acteur (Dragons, This Is The End), réalisateur (Random Acts of Violence), scénariste (Goon : Last of the Enforcers), et Stephanie Phillips (Kicking Ice, Butcher of Paris) sont déjà annoncés à l’écriture. Pour la partie graphique, les noms de Greg Smallwood (Moon Knight), Riley Rossmo (Martian Manhunter), Andie Tong (Green Lantern : Legacy, Spectacular Spider-Man, Tron : Betrayal), Mike Norton (Battlepug, Revival, Grumble) et d’Anthony Spay ont été dévoilés. Cette liste d’artistes impliqués dans le projet s’allongera, conférant à ce DC Crimes of Passion un statut assez événementiel, à l’instar des numéros spéciaux de The Flash ou de Wonder Woman.

Même si je ne suis pas sûr que l’existence d’un tel projet soit bien justifié, le choix osé de réhabiliter un personnage oublié de tous pour raconter des histoires sentimentales m’intrigue et me donne presque envie de donner sa chance au titre !

– Marvel’s Runaways annulé : Une nouvelle série Marvel voit son destin scellé. Une nouvelle série Marvel voit son destin scellé. Après Cloak & Dagger ainsi que les projets de séries Ghost Rider et New Warriors morts dans l’oeuf, Runaways rejoindra la longue liste d’adaptations télévisuelles de comics annulées. Toutefois, le show s’achèvera naturellement dans cette troisième et ultime saison de 10 épisodes. Les fans ne se sentiront pas floués avec une série sans fin. Tout est bien qui sait finir à point donc, ou quelque chose comme ça.

– La JSA sera introduite dans Black Adam : Alors que le film porté par Dwayne Johnson se faisait jusqu’alors assez discret, Black Adam ne cesse de faire parler de lui depuis la semaine dernière ! Après avoir officialisé sa date de sortie, l’acteur de Rampage et de Jumanji a confirmé lors d’une conversation avec Screen Rant que le personnage qu’il incarne n’était pas destiné à affronter Shazam dans un futur proche. De manière plus étonnante et intéressant, Dwayne Johnson a aussi déclaré que la Justice Society of America sera introduite au monde au sein du film Black Adam. Le site Heroic Hollywood déclare aussi que Hawkman, Doctor Fate et Isis apparaîtront dans le long-métrage réalisé par TRUC. Puisque les deux personnages masculins font partie de la JSA dans les comics, la rumeur de HH correspond plutôt bien à l’information dévoilée par l’ex-catcheur. De nombreux personnages DC rejoindront visiblement l’univers cinématographique de Warner Bros le 22 décembre 2021 !

– Le podcast Marvel’s Voices adapté en comics : Avec ce nouveau titre, on retrouver un peu le full cycle que j’évoquais plus tôt. Lancé début 2018, le podcast Marvel’s Voices se déroule toutes les deux semaines et donne l’occasion à des créateurs liés à la Maison des Idées de discuter longuement de leurs travaux avec Angélique Roché, l’animatrice de l’émission. Parmi ses invités, on retrouve notamment des auteurs, des illustrateurs et des comédiens. On peut noter par exemple la présence au micro de l’émission de Greg Pak (World War Hulk), de Jen Bartel (Blackbird), de Saladin Ahmed (Black Bolt) ou du duo d’acteurs Olivia Holt/Aubrey Joseph, qui servait de tête d’affiche à Cloak & Dagger.

Son succès d’estime a motivé Marvel à lancer un one-shot anthologique intitulé Marvel’s Voices #1. Ce numéro spécial proposera aux lecteurs des versions inédites des aventures de leurs personnages favoris imaginés par des artistes acclamés et d’horizons divers.

Couverture de Marvel’s Voices #1 par Ryan Benjamin.

La polyvalence de certains d’entre eux, à savoir Brian Stelfreeze (Black Panther, Day Men), Anthony Piper (Trill League, Merry X-Men Holiday Special) et Kyle Baker (Why I Hate Saturn, Plastic Man, Nat Turner) leur permettra d’assurer entièrement leur récit.

Quant aux autres scénaristes, Vita Ayala (The Wilds, Lifewire, Nebula), Roxane Gay (A Unstamed State, Black Panther : World of Wakanda), Geoffrey Thorne (Mosaic, Solo, Knight Rider), Evan Narcisse (Rise of the Black Panther), Chuck Brown (Bitter Root, The Quiet Kind) et David F. Walker (Luke Cage, Bitter Root, Naomi), ils pourront compter sur les talents des illustrateurs Sanford Greene (Bitter Root, Secret Wars : Runaways, Power Man & Iron Fist), Damion Scott (Miles Morales : The End, Accell, Raven, Batgirl), Ray-Anthony Height (X-Men Blue, Moon Girl & Devil Dinosaur), Alitha E. Martinez (Yume and Ever, Batgirl), Natacha Bustos (Moon Girl & Devil Dinosaur) et Luciano Vecchio (Riri Williams Ironheart, Beware the Batman).

Method Man, le rappeur du Wu-Tang Clan, fera aussi partie de cette initiative. Si son nom est avant tout rattaché au rap, il a déjà scénarisé plusieurs titres tels que Ghost Rider X-Mas Special Infinite Comic #1 ou Method Man, un comics inspiré de son personnage co-scénarisé avec David Atchison. Il a aussi supervisé l’adaptation en série audio de Marvels, oeuvre sonore célébrant les 25 ans de la célèbre histoire d’Alex Ross et Kurt Busiek. Clifford Smith ne sera pas le seul rappeur à œuvrer dans les pages du one-shot. Un autre artiste musical plus confidentiel, Rob Markman, scénarisera également Marvel’s Voices #1.

Tout ce beau monde racontera des aventures inédites de personnages plus ou moins connus. Une version alternative du futur des X-Men suite aux événements de House of X et de Powers of X sera narrée. Killmonger sera visiblement lui aussi au centre d’une histoire musclée tandis que Moon Girl et Devil Dinosaur feront leur retour fracassant ! Selon Newsarama, l’ensemble des histoires de Marvel’s Voices #1 devrait aussi mettre en scène Hulk et Wolverine, Black Panther, She-Hulk, Black Widow, Ant-Man et bien d’autres.

Si je ne connais pas la majorité de l’équipe créative ni le podcast dont le titre s’inspire, les motivations du projet me plaisent. Ce What If? anthologique au casting cinq étoiles devrait répondre aux attentes des connaisseurs comme des néophytes ! Marvel’s Voices #1 sortira en février 2020, probablement en même temps que la nouvelle saison du podcast éponyme.

C’est sur ce projet ambitieux que s’achève notre cinquante-neuvième Wade-Actu ! Mes problèmes d’ordinateur continuent et retardent de plus en plus la sortie de ce format. Heureusement, Axel reste disponible et continue de me prêter sa machine pour que je puisse écrire ! Malgré ces contre-temps, j’espère tout de même que cet épisode vous a plu. Si vous le souhaitez, ma dernière review a été publiée la semaine dernière. Elle porte sur le premier chapitre d’Once & Future, un titre indépendant au succès fulgurant. A très vite, chers lecteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.